Jump to content
IGNORED

Two french articles on Subjective Listening


semente

Recommended Posts

Even though some of you might not be fluent in french, I think that these three articles from the extinct L'Audiophile Magazine might be a stimulating read for those interested in the subject of Subjective Listening.

 

Ricardo

 

 

Audiophile et Mélomane : Une approche de l'écoute / Audiophile and music lover : An approach to listening

Jean-Pierre Bagnard

L'Audiophile n°8, Janvier 1979

Face à la musique, au bruit, si celui-ci est agréable, l'auditeur peut avoir plusieurs comporte-ments distincts. Si l'émission sonore est réelle, j'entends par la que l'auditeur « voit » l'émetteur du son, celui-ci sera bien évidemment très concerné, accroché par ce qu'il voit et ce qu'il entend. cet aspect de contact visuel entre « émetteur » et « récepteur » est totalement différent de l'écoute « sans vision » car elle suppose au premier degré intérêt, accord, et connivence. S'il s'agit d'un concert ou d'un opéra il y aura nécessairement intérêt du fait même du choix de l'auditeur qui, alors, en aura payé le droit d'entrée. L'accord peut ne pas exister du fait de l'interprétation mais cela sera rare du fait du choix initial qui toujours en revient d l'auditeur. Connivence : certainement, ceci découlant des mêmes raisons que précédemment.

 

Dans ces lignes, nous allons décortiquer l'écoute « sans vision ». C'est cette écoute qui nous intéresse car l'audition de toute l'installation électro-acoustique met en jeu un proces-sus extrêmement complexe. Nous allons l'étudier sur les deux as qui nous préoccupent dans cette revue : soit du point de vue de l'Audiophile, soit du point de vue du Mélomane.

When faced with music, or noise, if it's pleasant, the listener may show several distinct behaviors. If the noise source is real, I mean if the listener "sees" the source, he will obviously be very affected, hooked by what he sees and what he hears. This aspect of visual contact between "sender" and "receiver" is totally different from listening "without vision" because it implies first degree interest, agreement and complicity. If it is a concert or an opera there will necessarily be an interest resulting from the choice of the listener, after all he paid the entry fee. The agreement may not exist because of the interpretation but this will be rare because of the initial choices still recently returned from the listener. Connivance: certainly, this arising from the same reasons as before.

 

In these lines, we will dissect listening "without vision". It is this listening that interests us because the hearing of any electro-acoustic system involves an extremely complex process. We will review the two cases that concern us in this magazine either from the point of view of the Audiophile and from the Music Lover perspective.

(lightly retouched google translation)

 

Audiophile et mélomane, une approche de l'écoute

 

 

Les aléas de l'écoute subjective / The uncertainties of subjective listening

Jean Hiraga

L'Audiophile n°17, Octobre 1980

 

Parmi les nombreux problèmes cernant la haute fidélité, celui de l'évaluation subjective de la qualité sonore, les différences, parfois très nettes dans les avis de chacun d'entre nous lors de l'écoute d'un même type de son en font un thème à la fois passionnant et mystérieux. L'évaluation subjective de la qualité d'une chaîne hi-fi devrait être une question relevant de la physique, c'est-a-dire consistant à analyser, sans plus, la qualité d'une suite de sons reproduits, tout comme on pourrait le faire pour les couleurs de base composant un tableau. En fait, il s'agit d'un mécanisme plus compliqué, une chose que chacun essaie de mieux situer, de mieux comprendre. Le présent article donne un aperçu sur ces questions fort passionnantes, ce qui permettra peut-être au lecteur de mieux distinguer les divers facteurs capables d'influencer les résultats qualitatifs au point d'arriver aux conclusions parfois totalement contradictoires bien connues des lecteurs.

Among the many problems identifying high fidelity, that of the subjective assessment of sound quality, differences, sometimes very obvious in the opinion of some of us when listening to the same type of sound make it a theme both exciting and mysterious. The subjective assessment of the quality of a stereo system should be a matter of physics, that is to say, of analyzing, without more, the quality of a sequence of reproduced sounds, just as we could do for the basic colors composing a picture. In fact, it is a more complicated mechanism, something that everyone is trying to better locate, to better understand. This article provides an overview of these very interesting questions, which will perhaps allow the reader to distinguish the various factors that can influence the qualitative results to an extent that will lead to the sometimes contradictory conclusions so familiar to readers.

(lightly retouched google translation)

 

Les aléas de l'écoute subjective (J.Hiraga)

 

 

P.S.: you may use and online converter such as this one and then use Google Translate

"Science draws the wave, poetry fills it with water" Teixeira de Pascoaes

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


×
×
  • Create New...